LE REIN DES ANIMAUX ÂGÉS

Lors de maladie rénale chronique chez le chien et le chat âgé, le rein de fonctionne plus normalement et ne réalise plus ou pas efficacement la filtration du sang.

Signes cliniques

Avec l’âge, les reins du chien et du chat développent progressivement une fibrose.  Il semble qu’une cytokine particulière, la TGF B-1 (Transforming Growth Factor B-1) dont la production augmente avec l’âge en soit responsable. Les fonctions de filtration et de réabsorption du rein en sont modifiées. Des molécules toxiques ne sont plus aussi bien éliminées comme l’urée, alors que d’autres molécules qui, normalement, sont réabsorbées par le rein après filtration ne le sont plus. Une insuffisance rénale peut progressivement s’installer. La maladie rénale chronique est une affection fréquente chez le chat et le chien âgés. Elle affecte 1 chat sur 3 de plus de 12 ans et 1 chien sur 10.

Il est important de surveiller l’apparition des premiers signes d’une modification possible du fonctionnement du rein, d’autant plus qu’ils apparaissent alors que la fibrose a déjà commencé à s’installer depuis un certain temps. Le premier signe clinique observé par le propriétaire est souvent une polyuro-polydipsie ce qui signifie une augmentation concomitante de la production d’urine et de la soif. Pour le chat, la litière est plus humide et le propriétaire se rend compte qu’elle pèse plus.  Les autres signes cliniques dépendent de l’état d’avancement de la maladie et correspondent souvent à un syndrome urémique :

  • Troubles digestifs : trouble de l’appétit, vomissement, constipation, diarrhées, ulcération des muqueuses, perte de poids.
  • Fatigue, manque d’entrain
  • Poil piqué, sec
  • Anémie
  • Troubles neurologiques
  • Croissance anormale de l’os conduisant à une déformation de l’os ou dystrophie rénale

Diagnostic

Le diagnostic d’une insuffisance rénale chronique est effectué lors d’un examen par le vétérinaire. En plus des signes cliniques, les prises de sang à quelques semaines d’intervalle permettent le dosage de certaines toxines produites par l’organisme et normalement éliminées par le rein comme l’urée et la créatinine ou de biomarqueurs comme le SDMA. Les valeurs de ces paramètres sont très augmentées. La SDMA est un indicateur sensible qui permet un diagnostic précoce et, contrairement à la créatinine, elle n’est pas influencée par des facteurs extra-rénaux comme la masse musculaire de l’animal. Une échographie peut mettre en évidence une taille des reins diminuée. Enfin la mesure de la pression artérielle pour rechercher les signes d’une hypertension est souvent effectuée pour compléter le diagnostic.

Téléchargez le guide PDF AminAvast®

Disponible en 3 versions suivant votre intérêt

AminAvast®

GÉNÉRALITÉS

(1 page)

AminAvast®

INFORMATION MÉDICALE & SCIENTIFIQUE

(2 pages)

AminAvast®

INFORMATION MÉDICALE & SCIENTIFIQUE COMPLÈTE

(4 pages)

Emilie

Votre commentaire