LE BON DÉVELOPPEMENT DES FONCTIONS COGNITIVES DE VOTRE CHIOT

ADOPTER UN CHIOT : L’IMPORTANCE DES PREMIÈRES SEMAINES ET D’UNE SUPPLÉMENTATION EN DHA DANS LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF

Après l’adoption, le chiot doit s’attacher à ses nouveaux propriétaires. Ce nouvel attachement est indispensable à son bien-être mais aussi à son bon développement car il permet l’imprégnation, la socialisation et l’apprentissage. 

 

La période d’imprégnation chez le chiot : découvrir le monde extérieur 

 

Pendant la période d’imprégnation, jusqu’à 12 semaines en moyenne, l’objectif est d’habituer le chiot à tout ce qu’il pourra rencontrer au cours de sa vie. En effet, la sociabilité du chien n’est pas instinctive mais résulte d’un apprentissage, réalisé majoritairement pendant la période d’imprégnation. Le chiot devra se familiariser avec les autres chiens, les humains mais aussi les autres espèces (chats, Nouveaux Animaux de Compagnie, animaux de troupeaux…) et son milieu de vie (la ville et la foule pour un chien citadin par exemple). Cet apprentissage des trois premiers mois servira pour toute la vie du chien car pendant cette période, le cerveau du chiot est en plein développement : il ne pèse que 20% du poids du cerveau adulte ! Bien qu’à la naissance le cerveau possède toutes ses cellules, il manque encore certaines connexions entre les cellules nerveuses, appelées synapses. Seules les cellules arrivées à maturité persisteront, et cela n’est possible que si les synapses ont fonctionné pendant la période d’imprégnation ; les autres seront éliminées spontanément. C’est ainsi que se structure le cerveau du chiot : il y a à la fois prolifération et destruction de cellules pour amener le réseau à maturité. C’est donc une réelle structuration neurologique qui a lieu pendant cette période sensible. Une fois la structure mise en place, elle ne sera que très peu modifiée par la suite. Il est donc indispensable de faire découvrir à votre chien tout ce qu’il sera amené à rencontrer plus tard afin que sa structure cérébrale soit la plus riche possible ! 

 

L’importance du DHA dans le développement neurologique du chiot

 

La période d’imprégnation commençant vers 3 semaines, il est fondamental d’adopter un chiot dans un élevage qui commence ce processus de socialisation le plus tôt possible, avec des vieux chiens et les membres de la famille par exemple. L’éleveur peut également réaliser une supplémentation en acide docosahexaénoïque (noté DHA) qui est un acide gras essentiel du groupe des Oméga 3 (Ω3) rentrant dans la constitution des neurones, il représente 15 à 20% du cortex cérébral. C’est un complément alimentaire qui participe ainsi au bon développement cérébral et rétinien et qui améliore la mémorisation, l’attention et l’apprentissage (études d’Heinemann et al (2005), ou Bauer et al (2006)). De plus, il participe à la réaction anti-inflammatoire, contrairement aux Oméga 6 qui sont pro-inflammatoires, d’où l’importance d’équilibrer la balance Ω6/Ω3 ! L’organisme du chiot ne fabrique du DHA qu’en quantité insuffisante à partir d’autres Oméga 3 : l’acide α-linolénique (ALA), précurseur de l’acide éicosapentaénoïque (EPA), lui-même précurseur du DHA mais ce dernier est de loin le plus important. Un ajout de DHA dans l’alimentation est alors essentiel pour la femelle gestante et allaitante ainsi que le chiot (et le chaton) jusqu’à 1 an. Cet ajout peut être fait grâce à des huiles de poissons marins ou à partir d’extraits de micro-algues : le phytoplancton, grand producteur de DHA. Les extraits de micro-algues sont bien plus concentrés en DHA que les huiles de poissons car ces derniers contiennent du DHA à la suite de la consommation de phytoplancton. De plus, la production de micro-algues est bien plus écologique que celle d’huile de poisson !

Préserver le cerveau du chiot
Dans les premiers mois de sa vie, le chiot a un besoin impératif en Omega-3 DHA pour le bon développement de son cerveau.

 

Ainsi, le bon développement cognitif du chiot est multifactoriel. Il faut s’efforcer de faire vivre au jeune chiot un maximum de situations diverses et variées pendant la période d’imprégnation tout en lui donnant une alimentation équilibrée et riche en Oméga 3, notamment en DHA. 

 

Article rédigé par :

Romain LAPLACE
ProVeto Junior Conseil

Emilie

Leave A Comment