Comprendre et prendre soin de son chien quand il a des allergies de la peau

FORTE AUGMENTATION DES ALLERGIES

Nos organismes comme celui de nos animaux offrent de grandes surfaces en contact avec l’environnement : la peau bien sûr, mais également les muqueuses. Chez nous, les poumons représentent une superficie de 100 m2 et nos intestins de 300 m2. Nos organismes entretiennent ainsi un contact intime avec l’environnement et ils sont sensibles à toutes modifications majeures ou mineures de celui-ci.
Notre environnement est de plus en plus chargé d’allergènes. Ils se trouvent à l’intérieur des maisons (poussière, acariens, polluants domestiques) et à l’extérieur (pollen ou pollution atmosphérique). Aussi la fréquence de nos allergies a augmenté de façon spectaculaire depuis 20 ans. Chez nous, elles se manifestent principalement par de l’asthme, des rhinites ou des dermatites atopiques. A Paris, la prévalence de l’asthme chez les jeunes adultes de 21 ans est supérieure à 15%, aux Etats-Unis 20% de la population souffre de rhinites allergiques et la prévalence de dermatites atopiques peut atteindre 25% dans certaines régions. Sous différentes formes, il est estimé que 20 à 30% de la population mondiale souffre d’allergies environnementales. De plus, les allergies alimentaires se sont aussi multipliées, 10 millions de personnes en souffrent en France. Nos chiens partagent avec nous le même environnement et une bonne partie de notre mode de vie. Ils sont donc aussi de plus en plus exposés à des allergènes de toutes sortes. Sans surprise, le nombre de maladies allergiques explosent également chez eux. Elles se manifestent essentiellement par des maladies de peau, des dermatites avec des signes de démangeaisons, de léchage, de mordillements.

pollution et allergies
Jusqu’à 25% de nos chiens souffrent de maladies allergiques. Une grande partie de ces allergies est d’origine environnementale, une plus faible partie est d’origine alimentaire, mais nous voyons également se développer des syndromes d’allergie multiple. Une étude réalisée en Allemagne par Torsten Schäfer en 2007, a d’ailleurs démontré une corrélation entre l’apparition simultanée d’allergies chez des chiens et leurs propriétaires partageant le même environnement.