thumb

Votre chien se gratte : est-ce une allergie ?

Médecine naturelle, factuelle et innovante , Santé du chien - ebranchereau - 13/04/2012 - 1 Comments

Si votre chien présente des démangeaisons chroniques et se gratte souvent, le diagnostic de « dermatite allergique » ou « atopie » sera très probablement établi par votre vétérinaire. Une des premières étapes d’un programme de contrôle de la dermatite allergique est de réduire l’exposition de votre animal aux allergènes. Il y a de fortes chances que votre chien ait des problèmes avec non pas un, mais une variété d’allergènes. Votre rôle dans ce programme, en tant que garant de la santé de votre animal, est de minimiser au maximum l’exposition du chien aux allergènes, en passant par une alimentation choisie à un environnement plus sain. Un régime anti-allergies, l’éradication des puces, l’élimination des allergènes de l’environnement et des squames (lamelles d’épidermes qui se détachent de la peau) des autres animaux domestiques sont nécessaires pour lutter contre l’allergie de votre animal.

Quatre étapes pour lutter contre l’allergie canine : 

1. Alimentation

Une première possibilité, si votre chien a des allergies alimentaires, est d’éliminer tous les allergènes présupposés de son alimentation (viande, produits laitiers, œufs de poule, blé, soja et maïs) puis de réintroduire un aliment à la fois en 6 semaines. Cela permettra de déterminer quel aliment provoque chez votre chien une réaction allergique.
La suppression des aliments précédemment cités et l’introduction d’un régime riche en protéines hypoallergéniques contenant des composants alimentaires comme l’agneau, le poisson, le lapin, le cerf, le riz, les pommes de terre ou le tofu est une seconde possibilité. Nous vous recommandons de préparer des repas « maison » avec des aliments de qualité choisis par vos soins, ou des croquettes riches en protéines hydrolysées.
Pour les chiens présentant les signes dermatologiques de la dermatite, la période d’essai et d’observation par ce régime alimentaire doit être de 6 à 10 semaines pour une réduction d’au moins 50% des démangeaisons et du grattage. Un complément alimentaire en oméga-3 DHA  doit toujours être ajouté à ce type de régime par élimination.

2. Élimination des puces

Trois facteurs sont à prendre en compte dans la lutte contre les puces: les animaux de compagnie, la maison et l’extérieur. Il faut garder à l’esprit que 90 à 95% de la population de puces (œufs et larves) vit dans l’environnement et non sur l’animal. Par conséquent, le traitement de la maison et de l’environnement direct (cour, jardin) est une priorité.

Prévention des puces : les traitements conventionnels contre les puces impliquent l’utilisation d’insecticides. Des produits tels que Frontline ®, Advantage ® ou révolution ® sont très efficaces pour traiter les chiens; les pyréthrinoïdes de synthèse peuvent être appliqués dans la maison et les organophosphates peuvent être pulvérisés dans le jardin. Bien que cette approche peut être nécessaire dans le cas de forte infestation, les solutions naturelles sont beaucoup plus sûres et respectueuses de l’environnement.
Tuer les puces : Utiliser un peigne à puces va permettre d’ éliminer les puces adultes du chien. L’eau savonneuse peut alors être utilisée pour tuer les puces et nettoyer le peigne. Les shampooings et sprays contenant des pyréthrines naturelles et des huiles essentielles (citronnelle, clou de girofle, thym, menthe poivrée, romarin, argousier et huile de ricin) sont un bon moyen pour éradiquer les puces sur les animaux, mais ils doivent être appliqués fréquemment.
Nettoyage de la maison: Aspirer et laver régulièrement les sols et planchers va permettre de supprimer les puces adultes, les œufs et les larves. Des produits à base d’acide borique ou de cristaux de borate d-lemonene, d’extraits de pelure d’orange ou des huiles essentielles (thym, clou de girofle, argousier, citronnelle) peuvent être appliqués sur la moquette, le parquet, le mobilier et la literie en contact avec l’animal. Enfin, pour compléter l’approche naturelle du contrôle des puces, il est important de traiter l’extérieur direct aussi bien par le ratissage des feuilles que la taille du gazon. La terre de diatomée (insecticide naturel non toxique) et les nématodes sont utiles dans le traitement des sols pour lutter contre les puces.

3.Élimination des allergènes de l’environnement

Des gestes simples existent pour aider à réduire les contacts de votre chien avec les allergènes.

Rester en intérieur : Il vaut mieux de pas sortir vos chiens, autant que possible, au cours de la saison des allergies. A la campagne ou en maison de ville, évitez qu’il gambade dans l’herbe fraîchement ou qu’il se roule dans des tas de feuilles. Lavez ses pattes et  brossez-le avant d’entrer dans la maison.
Nettoyer : Passer souvent l’aspirateur et laver les planchers permettra de réduire à la fois les allergènes provenant de l’extérieur et la poussière et acariens présents dans la maison. La literie du chien doit faire l’objet d’une attention particulière: les draps et couvertures doivent être lavés chaque semaine à 60°C minimum.
Contrôler : Supprimez les objets tels que peluches, jouets.. de l’endroit où dort votre animal afin de prévenir l’accumulation de poussière. Ne pas laisser l’animal dans les zones où la poussière s’accumule, comme les placards, la buanderie ou sous les lits. Changer le filtre à air de votre chauffage et la climatisation régulièrement. Pour garder votre chien en bonne santé, tenez-le éloigné de la fumée de cigarette

.
Assainir: La moisissure peut se développer n’importe où et chaque fois qu’il y a présence d’humidité, de sorte qu’il faut maintenir un taux d’humidité minimal dans la maison (30% à 45%). N’hésitez pas à utiliser un déshumidificateur, la climatisation ou tout autre système de ventilation. Nettoyez les zones humides où la moisissure se développe (le plus souvent dans la salle de bains) avec de l’eau de Javel diluée.
Toiletter : Cette étape est primordiale. Il est extrêmement important de brosser votre chien et de le laver régulièrement avec un shampooing hypoallergénique naturel afin d’éliminer tout allergène sur la peau et sur la fourrure et d’hydrater la couche épidermique. Pendant la saison des allergies, un bain tous les deux jours ou même tous les jours est recommandé. Vous pouvez ajuster le nombre de bains selon la saison ou la fréquence des démangeaisons. Tant que vous utilisez le bon shampooing et la bonne technique, il n’y a pas de mal à laver votre chien fréquemment pour soulager les démangeaisons et l’inconfort.

4. Élimination des squames des autres animaux domestiques

Si vos autres animaux domestiques ne présentent aucun signe d’allergie, de démangeaisons ou de dermatite, ils peuvent être des facteurs potentiels allergisants pour l’animal allergique. Lavez régulièrement tous vos animaux avec un shampooing naturel, y compris les chats s’ils le tolèrent. Prenez l’habitude de laver leurs pattes avant d’entrer dans la maison. Vous aussi pouvez ramener le pollen de l’extérieur, changez alors de vêtements et chaussures.

En étant attentif et en suivant ces conseils, vous pouvez réduire significativement l’allergie de votre chien et lui apporter un meilleur confort de vie.

N’hésitez pas à partager votre expérience ou à nous faire part de vos remarques !

Commentaires

commentaires

One Comment on “Votre chien se gratte : est-ce une allergie ?

  1. Ping : Allergies du chien : bien les prévenir et les gérer

Laissez un commentaire

5 + 5 =