thumb

Une solution pour votre chien âgé : les omégas 3

Médecine naturelle, factuelle et innovante , Santé du chien - ebranchereau - 22/02/2013 - 0 Comments

Beaucoup de nos chiens âgés développent une forme de maladie neuro-dégénérative appelée Syndrome de dysfonctionnement cognitif canin (SDA), démence canine ou encore syndrome du vieux chien, ayant de nombreuses similitudes avec la maladie d’Alzheimer. Elle est caractérisée par des changements de comportement qui ne sont pas attribuables à d’autres pathologies médicales. Les signes cliniques peuvent être les aboiements intempestifs, la perte d’apprentissage de la propreté, le changement de cycle veille-sommeil, une variation de l’activité, la désorientation spatiale, l’altération de l’interaction sociale et un intérêt changeant pour la nourriture. Les chats âgés sont également touchés par la maladie.

Il existe des similitudes entre la physiopathologie de la SDA chez les chiens et les chats seniors et la maladie d’Alzheimer chez l’homme. Le dépôt du peptide β-amyloïde (Aß) dans la plaque extra-cellulaire et péri-vasculaire est observée chez les deux espèces. L’inflammation est un facteur clé de la maladie d’Alzheimer et du Syndrome de dysfonctionnement cognitif canin (SDA), elle est probablement à la fois une cause et une conséquence de la maladie. Les dépôts de protéines bêta-amyloïdes sont dus à des réactions inflammatoires locales impliquant les cellules microgliales, les astrocytes et des macrophages.

Récemment, des chercheurs de l’École de médecine de l’UCLA à Los Angeles ont fait une découverte intéressante*. Ils ont constaté que la vitamine D3 et l’oméga 3 DHA améliorent la capacité des macrophages à absorber les bêta-amyloïde, à partir d’échantillons sanguins de patients atteints d’Alzheimer. Ils ont également remarqué qu’il y avait une diminution de la mort cellulaire qui est normalement déclenchée par la bêta-amyloïde. Ils suggèrent également que des prises alimentaires de vitamine D3 et d’ acide docosahexanéoïque (DHA) trop basses et/ou des niveaux de production de résolvine D1 limités dans les cellules mononucléées des vaisseaux périphériques contribueraient au développement de la maladie d’Alzheimer.

D’autres études sont nécessaires, mais le meilleur que vous puissiez faire pour votre chien âgé est de lui apporter  un complément alimentaire procurant une forme non oxydée d’oméga-3 DHA.

 

* Mizwicki et al Journal de la maladie d’Alzheimer; 2013, vol. 34 Numéro 1, p155-170.

Commentaires

commentaires

Laissez un commentaire

− 1 = 7