Comprendre et prendre soin de son chat quand il souffre d’arthrite

TRAITER L’ARTHRITE DU CHAT

Il est indispensable de briser le cercle vicieux de l’arthrite conduisant à la douleur et l’incapacité physique chez le vieux chat.  Cependant il faut avoir conscience  qu’une cure définitive est impossible et qu’il convient de limiter au mieux le développement de la maladie et de mettre en place des soins palliatifs.

Il est possible d’améliorer très significativement la qualité de vie votre chat atteint d’arthrite en utilisant une approche dite plurimodale :

  • Modifier son environnement : déplacer les meubles,  faciliter l’accès à sa litière et à l’endroit ou vous lui servez sa nourriture.
  • Encourager son activité avec des jeux, de l’attention
  • Utiliser avec modération les antidouleurs : les anti-inflammatoires non-stéroïdiens sont largement prescrits par les vétérinaires. Cependant ils ne peuvent être utilisés sur de grandes périodes car le chat a des capacités enzymatiques limitées pour métaboliser et éliminer ces médicaments. Une attention particulière doit être portée aux chats souffrant d’insuffisance rénale. Certains de ces médicaments doivent être utilisés sous la stricte surveillance du vétérinaire. De plus nous savons qu’il n’est pas toujours agréable de donner des comprimés à son chat.
  • Donner des compléments nutritionnels. Des traitements naturels existent pour réduire l’inflammation et la douleur, pour apporter des éléments indispensables au cartilage et traiter les lésions. De plus en plus de praticiens félins et de vétérinaires holistiques considèrent ces  traitements comme leur premier choix dans l’approche de l’arthrite du chat.

  • La supplémentation avec de la glucosamine, un élément de base des glucosaminoglycanes de la matrice du cartilage, du sulfate de chondroitine et de l’acide hyaluronique doit être considérée. Nous recommandons d’éviter les agents protecteurs du cartilage provenant du requin afin de ne pas encourager la surpêche de cette espèce.

Le DHA, acide docosahéxanéoïque, est un oméga 3 particulier qui est un précurseur des résolvines, protectines et marésines. En 2012, un collectif de scientifiques belges, canadiens et britanniques a  fait l’analyse critique de 67 études publiées sur l’utilisation de produits naturels pour le traitement de l’arthrose chez les animaux.  L’administration d’Oméga 3 a démontré une amélioration des symptômes de l’arthrose. Chez l’homme, plusieurs études cliniques ont démontré que l’utilisation de DHA permettait de réduire jusqu’à 33% les administrations d’anti-inflammatoires dans les cas d’ arthrose. Nous recommandons une dose de 8mg/kg de poids corporel/jour d’une forme de DHA provenant de micro-algues, présentée soit en gélules soit en pompe « air-less » qui seules assurent une protection efficace des molécules de DHA, tel que le Résolution 3.

Compléter par d’autres approches non pharmaceutiques comme l’acupuncture, la chiropractie, la physiothérapie qui peuvent être utilisées chez le chat pour peu qu’il veuille bien collaborer.