Gestion de la fonction hépatique et maladies du foie

Le foie est un organe clé pour préserver le capital santé de l’animal.

Cependant le diagnostic et le traitement des affections hépatiques représentent un véritable challenge pour le praticien. Il est souvent difficile d’établir un diagnostic précis, en dépit des nombreux tests qui existent maintenant. Les atteintes hépatiques sont dues à des causes directes ou indirectes et les étiologies sont très variées (virales, bactériennes, parasitaires, toxiques, néoplasiques, génétiques, etc.).

Toutefois la physiopathologie de toutes ces affections implique le stress oxydatif et l’inflammation. Les hépatoprotecteurs contribuent à leur prise en charge.

 

Le traitement des maladies hépatiques doit donc toujours impliquer un traitement étiologique et un contrôle de l’oxydation et de l’inflammation. Avec une modification du mode de vie (alimentation…), les aliments complémentaires de qualité jouent un rôle clé dans la prescription pour un retour à la normale.

 

Le stress oxydatif correspond à une production excessive de radicaux libres, de molécules nocives pour l’organisme ; les systèmes antioxydants de l’organisme sont « saturés », un déséquilibre s’installe.

 

Le GLUTATHION = Le principal antioxydant cellulaire

  • Les chiens et chats avec une atteinte hépatique présentent un taux insuffisant en glutathion hépatique.
  • Le glutathion est synthétisé par le foie à partir de S-Adénosylméthionine (ou SAMe), laquelle provient de la méthionine.
  • Or, en cas d’atteinte hépatique, la SAMe chute (la SAMe synthétase étant produite en moins grande quantité), ce qui entraîne une diminution de la production de glutathion, d’où une diminution des capacités de détoxification du foie, une augmentation de l’atteinte hépatique = un cercle vicieux se met en place.

 

 

Ainsi lors d’affection hépatique, du fait de la diminution de SAMe synthétase, une administration de méthionine ne résultera pas en une production accrue de glutathion. Seul un apport en SAMe permettra la production de glutathion.

 

La S-Adénosylméthionine = SAMe

 

Propriétés

  • Augmente la production de glutathion
  • Stimule la synthèse des protéines, donc la régénération du foie
  • Protège les cellules hépatiques
  • Participe à la fluidité des membranes cellulaires
  • Protège les globules rouges du stress oxydatif

 

Critères à prendre en considération – qualité

  • Préférer un sel de SAMe ayant démontré une meilleure biodisponibilité, ce qui permet de réduire la dose à administrer, donc la taille des comprimés
  • S’assurer du respect du dosage annoncé par le fabricant… (cf. étude réalisée en Angleterre ; Sturgess 2014 JSAP 55: 447)

 

 

L’inflammation au niveau hépatique 

 

LA SILYBINE

 

C’est un flavolignane, constituant majeur de la silymarine extraite du Chardon Marie.

Peu absorbée à l’état naturel, sa biodisponibilité est améliorée par conjugaison avec la phosphatidylcholine.

 

Propriétés

  • Antioxydant
  • Contribue à la régénération des cellules
  • Régule la perméabilité au niveau des membranes cellulaires
  • Cholagogue
  • Inhibe la production de facteurs proinflammatoires
  • Inhibe la peroxydation des lipides et la production de leucotriènes
  • Augmente la production de glutathion

 

La Silybine-Phosphatidylcholine présente une très bonne biodisponibilité, démontrée chez le chat et le chien, et ce en l’absence de toute toxicité.

Emilie

Leave A Comment