Encore plus intelligent avec du DHA!

Il y a deux semaines, les Docteurs Zicker, Jewell, Yamka et Milgram ont publié une étude dans le journal de l’association américaine de médecine vétérinaire (J Am Vet Med Assoc 2012;241:583–594) qui devrait retenir votre attention si vous avez un jeune chien.  Ils ont montré que des chiots qui recevaient des doses  supplémentaires de DHA (acide docosahexanéoique, un type particulier d’oméga 3) avaient des capacités d’apprentissage supérieures.

Leurs observations ont porté sur de jeunes chiens suivis depuis leur sevrage à huit semaines jusqu’à un an d’âge.  Les chiots qui ont reçu dans leur nourriture des doses plus élevées de DHA ont montré des performances significativement supérieures dans les tests d’apprentissage et psychomoteurs ainsi que  dans les tests du fonctionnement de la rétine. Le système immunitaire de ce groupe semble également  plus efficace comme le montre une production d’anticorps plus élevée après la vaccination contre la rage.

Cette étude corrobore la recherche que nous menons à Arcanatura sur le rôle du DHA dans le développement des fonctions cognitives du chien.  Son cerveau est constitué de dizaine de milliards de cellules nerveuses qui peuvent établir chacune jusqu’à 10,000 connexions avec d’autres neurones.  Le cerveau est un système très dynamique en perpétuel reconfiguration.  Cette plasticité neuronale est maximale lors de la première année de vie au moment de l’apprentissage du jeune animal.  Le DHA est une molécule clef lors de cette phase de vie car c’est un élément constitutif du neurone. Il représente 15 à 20% du cortex cérébral, la substance grise à la surface du cerveau où se trouvent les centres cognitifs. Dans le neurone, il est en particulier concentré au niveau des synapses et il est essentiel au mécanisme de la libération des neuromédiateurs dont l’acétylcholine, associée à la mémoire, l’attention et l’apprentissage.

Le DHA n’est pas produit en quantité suffisante par l’organisme. Il est donc indispensable qu’il y ait un apport supplémentaire par l’alimentation.  Nous émettons trois recommandations pour assurer une  complémentation adéquate en DHA :

1.   PRÉFÉRER UN DHA EXTRAIT D’ALGUES À CELUI PROVENANT DU POISSON
C’est le phytoplancton qui produit, en début de chaîne alimentaire, le DHA. Les poissons absorbant le phytoplancton concentre ensuite le DHA dans leurs graisses.  La production de DHA à partir des algues est de meilleure qualité est beaucoup plus écologique.

2.    ASSURER UN APPORT MINIMUM DE DHA DE  7 À 10 MG/KG/JOUR
La dose que nous recommandons est la synthèse de différentes études cliniques réalisées avec le DHA.

3.    UTILISER DES PRÉSENTATIONS DE DHA QUI PRÉSERVENT L’INTÉGRITÉ DE LA MOLÉCULE
Le DHA est sensible à la chaleur, à l’oxydation au contact de l’air et à la lumière. Nous considérons que une grande partie du DHA intégré aux aliments du commerce est détruite au cours du processus de fabrication. Nous recommandons donc une supplémentation au moment du repas avec du DHA soit en gélules soit présenté en pompe airless.

RESOLUTION 3 est une source de DHA de haute qualité provenant d’algue, présenté en pompe airless qui permet d’ajuster très facilement la dose à votre animal. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’information sur les recherches que nous menons.

 

Xavier

Leave A Comment