POURQUOI VOTRE ANIMAL MANGE SES PROPRES CROTTES ?


POURQUOI VOTRE ANIMAL MANGE SES PROPRES CROTTES ?

Ce comportement s’appelle de l’auto-coprophagie. C’est rare chez le chat mais plus fréquent chez le chien. Il s’agit d’un comportement normal chez la chienne après la mise bas pour maintenir de bonnes conditions d’hygiène dans le nid.

L’origine de ce phénomène peut être double. Certaines maladies entrainent une digestion incomplète des aliments et les crottes de votre animal contiennent des éléments encore appétants pour lui. Il peut également souffrir de troubles de comportements.

Les causes médicales que votre vétérinaire pourra détecter comprennent entre autres: des parasites, une insuffisance pancréatique dont certaines sont congénitales, des troubles gastro-intestinaux ou hormonaux, des problèmes liés à son alimentation.

En ce qui concerne son comportement, nous vous proposons ici un liste de troubles possibles en cas de coprophagie que vous pouvez vérifier dans le cas de votre animal:

    • Recherche d’attention : dans le cas de chiens qui reçoivent trop peu d’attention de la part du propriétaire. En cas de coprophagie le propriétaire réprimande le chien qui peut y voir une marque d’attention. Un rituel s’installe alors, le chien mangeant les crottes attirant ainsi son maître.
    • Stress : réponse à un changement de mode de vie ou d’environnement ou à un évènement extérieur (orage, circulation nocturne de prédateurs dans le voisinage…)
    • Ennui, manque d’occupation : chiens anxieux ou pas suffisamment stimulés.
    • Troubles hiérarchiques : les chiens dominés dans une maison peuvent avoir tendance à consommer les excréments des chiens dominants ou à se rouler dedans.
    • Compétition alimentaire : si plusieurs chiens sont nourris en même temps la peur de manquer peut se traduire par une vitesse d’ingestion accélérée et des troubles alimentaires.
    • Instinct maternel : comportement normal après la mise bas, la coprophagie peut persister.
    • Imitation : le chien observe un de ses congénères manger des excréments et fait pareil.
    • Mauvaise habitude alimentaire : un seul repas par jour pour des chiens qui demandent plusieurs repas par jour et cherchent ainsi à compenser.
    • Renforcement : le chien aime le goût des excréments ou le fait de les manger et donc continue à le faire (cercle vicieux). Cela semble être le cas pour les chiens qui mangent les matières fécales de chat.
    • Punition inappropriée : par exemple lors de l’apprentissage de la propreté. Le chien ne comprend pas et cherche à faire disparaître l’objet du délit, particulièrement lorsque la punition est appliquée trop tard par rapport au début de la séquence d’élimination et de manière trop coercitive.
    • Comportement allélomimétique : le chien observe son propriétaire ramasser les excréments et apprend ainsi à l’imiter.
    • Dépression d’involution chez le chien âgé.

 

VOTRE ANIMAL MANGE LES CROTTES D’AUTRES ANIMAUX VIVANT AVEC LUI

Votre animal, chien ou chat, mange les crottes d’un autre chien ou d’un autre chat vivant avec lui dans la maison. Dans ce cas, ce sont les crottes de son congénère qui sont appetantes pour lui. Il convient donc de vérifier si son compagnon souffre d’une des maladies décrites dans le paragraphe précédent ou si lui-même  présente un des troubles du comportement listés plus haut.

 


VOTRE ANIMAL A DES FLATULENCES OU  DES PETS NAUSÉABONDS

Les flatulences sont des gaz dans le tube digestif de votre animal. La plus grande quantité de ces gaz résulte de la déglutition d’air (aérophagie) et de la fermentation bactérienne.

Une grosse quantité d’air est avalée lorsque le chien mange ou boit. Mais de l’air peut aussi être avalé en l’absence de prise de nourriture et d’eau par le passage d’un bol d’air par le pharynx surtout chez les races au nez aplati (bouledogue, carlin, pékinois…). Cette absorption peut être aggravée dans les situations de compétition lors des repas, d’excitation, d’exercice vigoureux et de stress.

Au niveau du colon la plus grande partie de gaz résulte de la fermentation bactérienne à partir de substances provenant de l’alimentation (certaines fibres, protéines de mauvaises qualité, glucides) ou de source endogène (mucine, acides biliaires).

D’autres causes sont susceptibles de provoquer des flatulences, comme le changement brutal d’alimentation, l’administration par voie orale de vitamines et minéraux, certaines maladies qui entrainent des troubles de la digestion (insuffisance pancréatique, entérite), l’obésité ou le vieillissement.

admin9957

Leave A Comment